Home » » Retraite

Retraite












Entre la baisse des taux d’intérêt et l’augmentation des prélèvements fiscaux, les revenus de placement sont en berne. Mais il existe encore plusieurs façons de les optimiser afin de s’assurer un complément de revenus à la retraite.

Quatre bons placements pour compléter sa retraite

Les rentes viagères : le retour en grâce
L’assurance vie : toujours des atouts
OPCVM : préférez la capitalisation
Les SCPI : championnes des gros revenus
Imprimer tout le dossier
Entre la baisse des taux d’intérêt et l’augmentation des prélèvements fiscaux, les revenus de placement sont en berne. Mais il existe encore plusieurs façons de les optimiser afin de s’assurer un complément de revenus à la retraite.
Cet article analyse les opportunités et stratégies pour se procurer des revenus confortables, en tenant compte de la fiscalité :

Les rentes viagères : sécurité, revalorisation annuelle, fiscalité intéressante, rente assurance vie, rente issue d'un plan d'épargne retraite populaire (Perp) ou d'un contrat Madelin, rente issue d'un plan d'épargne en actions (PEA) ou d'un plan d'épargne populaire (PEP), risques liés au décès précoce et à la reprise de l'inflation ;
L'assurance vie : fonds en euros à capital garanti, contrats dits à annuités variables (variable annuities), fiscalité ;
OPCVM : Sicav, Fonds communs de placement (FCP)
Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) : performances, frais d'acquisition, imposition des loyers pour les SCPI transparentes fiscalement.
Une planche propose une simulation des paramètres qui font varier le montant d'une rente viagère : espérance de vie, taux technique, régime fiscal du PEA, du PEP, de l'assurance vie et du Perp.
Un tableau compare 15 assurances vie procurant des revenus réguliers : versement minimal à l'ouverture, montant minimal de retrait partiel, frais maximum sur versement, rendement du fonds en euros en 2008 et 2009.
Un 2nd tableau compare les 12 plus gros OPCVM distribués dans les banques : valeur liquidative, catégories d'obligations, performances sur 3ans et sur 1 an, revenu 2009.
Un encadré met en garde contre les fonds à formule, trop risqués et peu adaptés.
Un 2nd encadré présente la fiscalité des Sicav et une simulation entre Sicav de distribution et Sicav de capitalisation pour des sommes de 1000, 10 000 et 30 000 euros.

-->