Crédit Immobilier













Qu’est-ce que le rachat de crédits ?

Le rachat de crédit, aussi appelé consolidation de crédits, restructuration de crédits ou regroupement de crédits, est une solution qui permet de réunir tous les crédits contractés en un seul. Il fonctionne sur la base de l’allongement de la durée du prêt afin d’en diminuer les mensualités.
Cette opération est possible pour la totalité ou une partie des crédits du client, et s’applique à toutes sortes de crédits (crédit immobilier, crédit de consommation, crédit personnel…).

On distingue quatre types de rachat de crédits :

• Le rachat de crédits « consommation » ou rachat de crédit « sans garantie » :
Il regroupe uniquement les crédits à la consommation (crédit auto, crédit revolving, prêts personnels, remboursement de dettes…).
• Le rachat de crédits « immobilier » ou rachat de crédit « hypothécaire » :
Il regroupe tous les crédits immobiliers et à la consommation.
• Le rachat de crédits professionnel :
Il est destiné aux artisans, commerçants, professions libérales, professionnels indépendants et sociétés civiles immobilières (SCI).
• Le rachat de crédits par vente/achat à réméré :
Le réméré permet au vendeur de conserver le droit de racheter le bien immobilier qu’il a vendu, à un prix convenu à l’avance. Si les mensualités sont réduites, la durée de remboursement est, quant à elle, plus importante. Le coût final du crédit augmente ainsi en fonction de la durée souhaitée des remboursements.
Comment choisir un organisme de rachat de crédits ?
Dans le cadre d’un rachat de crédits, il existe plusieurs types d’organisme auxquels vous pouvez vous adresser :

• La banque :

Le rachat de crédits peut se faire directement auprès de votre banque habituelle ou bien, auprès d’une nouvelle que vous aurez choisie. Si votre banque présente l’avantage de connaître votre dossier, les banques concurrentes peuvent cependant vous proposer un rachat de crédits à des taux plus avantageux.

• Les sociétés financières spécialisées :

Références dans ce secteur, les sociétés financières spécialisées ont pour unique activité le rachat de crédits et sont donc largement sollicitées. Ces organismes, qui sont très souvent des filiales de banques ou d’établissements de crédit, disposent d’un large réseau de partenaires et acceptent généralement davantage de dossiers qu’une banque classique.

• Le courtier :

Professionnel du rachat de crédits, le courtier est en relation directe avec les organismes financiers. Aussi appelé IOB (Intermédiaire des Opérations de Banques), ce dernier compare toutes les offres du marché et se charge de trouver pour vous celle qui semble la plus adaptée à votre dossier, à un taux attractif. L’IOB est rémunéré selon le montant de votre dossier, à la commission.
Quels éléments étudier ?
Avant de s’engager ?
Avant de contracter un rachat de crédits, pensez à prendre en compte plusieurs éléments :

• La durée du rachat de crédits :

Critère primordial du rachat de crédits, la durée de remboursement varie selon le type de prêts rachetés. Cette durée, fixée dès la signature du Contrat, varie de 1 à 12 ans pour un regroupement de prêts à la consommation, et 5 à 35 ans lorsqu’il est question de crédits hypothécaires.
Une durée de remboursement trop longue peut très vite devenir coûteuse. En effet, malgré les mensualités réduites, plus le rachat de crédits est long, plus son coût est important. C’est pourquoi il est essentiel de raisonner en terme de coût global.

• Le taux :

Il existe différents types de taux. Il peut être fixe, durant toute la durée de votre emprunt, ou variable. Le taux effectif global (TEG), quant à lui, intègre tous les frais (de dossier, d’assurance…) et donne ainsi le coût global de l’emprunt.

• Les assurances :

Lors d’un rachat de crédits, plusieurs assurances peuvent être nécessaires comme une assurance décès, une assurance invalidité ou une assurance chômage. En cas d’accident de la vie, ces assurances garantissent le paiement des mensualités de votre rachat de crédits. Afin d’obtenir une idée précise sur le coût total de votre nouvel emprunt, une simulation de rachat de crédits est possible auprès des organismes prêteurs. En comparant les différents résultats obtenus, vous pourrez ainsi faire une première sélection et contacter les organismes proposant les conditions les plus intéressantes pour obtenir davantage de renseignements.

Comment faire une demande de rachat de crédits ?

Que votre demande de rachat de crédits se fasse auprès d’une banque, d’une société financière spécialisée ou d’un courtier, un dossier complet et minutieusement préparé est nécessaire. Pour constituer ce dossier, il vous faudra fournir plusieurs éléments :
• Copie de Votre pièce d’identité et celle ce votre co-emprunteur
• Copie du livret de famille
• Vos 3 dernières quittances de loyer (si vous êtes locataire).
• Vos justificatifs d’allocations : familiales, logement…
• Vos 3 derniers bulletins de salaire ou pensions de retraite…
• Votre contrat de travail
• Votre dernier avis d'imposition
• Vos 3 derniers mois de vos relevés de compte bancaire
• Les tableaux d'amortissement ou relevés de tous vos crédits en cours.
• Un RIB
Cette liste n’est pas exhaustive et dépend de l’organisme auquel vous soumettez votre demande. Votre demande est ensuite analysée par les organismes. Une fois le dossier accepté, une offre vous est envoyée.


Quelles sont les conditions ?

Le rachat de crédits s'adresse aux personnes :
• Ayant au minimum deux crédits à racheter.
• Propriétaires, locataires ou hébergées à titre professionnel.
• Salariées du privé en CDI, fonctionnaires, travailleurs indépendants, artisans, commerçants, gérants ou retraitées.
• Célibataires, mariées, pacsées, en union libre ou divorcées



Est-il nécessaire de changer de banque pour un regroupement de crédits ?
Le rachat de crédits peut se faire directement auprès de votre banque habituelle. Si vous passez par un organisme spécialisé, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte en banque spécial. Le prélèvement des mensualités se fait sur votre compte actuel.


Quel est l’âge maximum pour un rachat de crédits ?

L’âge maximum diffère souvent d’un établissement à l’autre. Cependant, les organismes financiers fixent généralement la limite d’âge à 75 ans pour un rachat de crédits. Un calcul de l’âge qu’aura l’emprunteur à la fin du remboursement est également effectué. Selon les établissements, la fourchette se situe entre 80 et 90 ans. L’état de santé est également pris en compte dans la demande de rachats de crédit.


Qui rembourse les crédits rachetés ?

Dans le cadre d’un prêt avec une garantie hypothécaire, c’est le notaire chargé de l’acte qui procède aux remboursements auprès des créanciers. Pour les autres types de crédits, l’organisme prêteur prend directement contact avec les créanciers et se charge lui-même des remboursements.

Une trésorerie peut-elle être incluse dans une opération de rachat de crédits ?
L’obtention d’une trésorerie dans le cadre du rachat de crédits est possible. Pour cela, selon la banque ou la société de crédit choisie, plusieurs éléments peuvent vous être demandés pour justifier du montant souhaité. La réponse finale de l’organisme est donnée après l’étude du dossier de rachat de crédits.

 

Peut-on obtenir plusieurs rachats de crédits ?

Il est possible de procéder à plusieurs regroupements de crédits. Néanmoins, un second rachat de crédits est soumis à plusieurs critères stricts. Certains établissements financiers demandent au minimum 13 mois d’amortissement entre les deux rachats tandis que d’autres exigent un délai d’au moins 2 ou 3 ans. De plus, si l’emprunteur connaît de nombreuses difficultés dans la gestion de son budget, les chances de se voir accorder sa demande sont faibles. Enfin, dans le cadre d’un nouveau regroupement de crédits, une garantie hypothécaire est généralement obligatoire.

 

Est-il possible de rembourser son rachat de crédits par anticipation ?

Toute personne ayant souscrit un rachat de crédits peut s’acquitter de ses remboursements avant l’échéance prévue initialement. Cependant, ce procédé représente un manque à gagner pour l’organisme prêteur. Ainsi, en cas de remboursement anticipé, des indemnités sont appliquées. Les indemnités correspondent à 6 mois d’intérêts et ne peuvent excéder 3% du capital restant dû.
-->